vers le haut
TUI Cruises Mein Schiff - Referenz - HAKOH GmbH | © TUI Deutschland GmbH

Fondée en 2008, TUI Cruises réunit sous un même toit TUI AG et Royal Caribbean Cruises Ltd, une société active au niveau mondial dont le siège est à Hambourg. Avec sa flotte de croisières Mein Schiff, le voyagiste enthousiasme chaque année plusieurs millions de passagers avec des excursions sur les océans du monde entier.

  • Période

    depuis 2021

  • Prestations

    Medical

  • Client

    TUI Cruises

2020 : l’année de tous les défis

En 2020, la pandémie du coronavirus a paralysé le monde et l'activité économique dans une large mesure. Le tourisme n’est pas resté en reste et a été fortement touché par l’évolution pandémique. Chez TUI Cruises, on a considéré cette évolution avec un œil vigilant sur les possibilités d'offrir des voyages tout en préservant la plus grande sécurité pour les collaborateurs et les clients internationaux.

Une étroite collaboration

C'est avec cet objectif en tête que TUI Cruises a commencé à collaborer avec HAKOH GmbH, et plus particulièrement avec le secteur Health & Care. En tant que partenaire commercial de l'entreprise d'immunobiologie hambourgeoise MEDsan, HAKOH ne s'est pas seulement avéré être un partenaire de soutien pour l'acquisition de tests certifiés et listés par le BfArM pour le SRAS-CoV-2. HAKOH est également intervenu en tant que partenaire logistique pour planifier et réaliser des tests complets de COVID-19 sur les terminaux de Hambourg-Steinwerder ainsi que sur le quai de la mer Baltique à Kiel. En étroite collaboration avec la Croix-Rouge allemande (DRK) et les médecins de bord compétents, l'équipe de HAKOH Health & Care a élaboré un concept de test efficace et sûr afin de tester tous les employés après leur débarquement ainsi que tous les passagers avant qu'ils ne montent à bord des navires et d'empêcher ainsi une chaîne d'infection par le virus du SRAS-CoV-2. Mais HAKOH a également agi en matière d’équipement médical. Jusqu’à l’annonce du confinement de l’hiver 2020, HAKOH Health & Care avait testé environ 10 000 passagers et collaborateurs sur les deux sites.